Comment protéger les données des consommateurs avec le RGPD ?

Afin de lutter contre toute type de tentative de fraude de personnes mal intentionnées, une politique de confidentialité doit être rédigée et appliquée sur une plateforme web. Instauré depuis le 25 Mai 2018, l'acronyme RGPD pour Réglement Général de la Protection des Données, a été créé dans le cadre de la sécurité des données des utilisateurs. Le développement des nouvelles technologies ne cessent de progresser chaque jour, la protection de la navigation des internautes est devenue un enjeu majeur dans la création de site e-commerce. Ces règles européennes, complémentaires à la loi informatique datant de 1978, a pour objectif de renforcer la sécurité en proposant de nouveaux droits, tels que le droit à la portabilité, le droit à la limitation du traitement et le droit à l'oubli.

 

Définir le délégué à la protection des données

Le DPO, délégué à la protection des données est le référent qui garantit l'application et la conformité des règles européennes de protection des données sur une plateforme web. Pour les organismes de sécurité, le dpo est le conseiller pour respecter l'alignement avec le RGPD. Il a la responsabilité de maîtriser le pilotage de la plateforme web sur la partie technique des données utilisateurs. Si un consommateur souhaite une modification ou une suppression de ses droits sur un site internet, c'est à la charge du dpo que l'utilisateur ou le CNIL s'adressera. Ainsi, le DPO est le garant des respects des droits des utilisateurs et veille à son bon fonctionnement.

dpo-e-confiance

RGPD

E-confiance et la conformité du RGPD

Afin de suivre les règles du RGPD imposées par l'Union Européenne, notre solution de gestion d'avis client donne connaissance à tout utilisateur, les droits dont ils disposent pour leurs données, à savoir :

  • Le droit à la portabilité
  • Le droit à la limitation du traitement
  • Le droit à l'oubli

Le droit à la portabilité

Le droit à la portabilité donne la possibilité aux utilisateurs de récupérer leurs données qu'ils ont transmit à une plateforme. Ce droit renforce le contrôle de ses données personnelles

Le droit à la limitation du traitement

Si le consommateur conteste avec des preuves que la plateforme web utilise les données qui sont contre les indications de la page de confidentialité, il est possible de geler les données en faisant appel à un organisme ayant pour objectif de faire respecter les conditions de la CNIL à l'aide du droit à la limitation du traitement.

Le droit à l'oubli

Le droit à l'oublie consiste à déréférencer les pages faisant mention des données personnelles d'un utilisateur. Ce droit n'est applicable seulement dans certaines conditions, faisant la différence entre la vie personnelle du demandeur et le droit à l'information du public.